Nana en bas résille vous excite comme il faut

10:30
103
08 mars 2023, mercredi

Il la prend ainsi, avec un angle qui permet une pénétration vraiment profonde. Le vent joue avec sa robe flottante, que repoussent ses pieds agiles ; avec ses cheveux, qui voltigent sur ses épaules d’ivoire ; avec la frange de sa tunique, arrêtée sous le genou qu’elle dessine ; la blancheur virginale de ses joues s’anime d’un vif incarnat ; tel, sur les blanches tentures de l’atrium, un voile de pourpre jette une ombre qui les colore. L’homme vient se positionner face à elle, de telle manière qu’elle puisse appuyer ses pieds sur ses épaules à lui. Et j'ai aussi la crainte de regretter plus tard. J’aimais les hommes. Je ne voulais pas qu’après la victoire, ils vinssent se jeter sur les innocents, parmi les coupables, ainsi que les barbares auront fait.

Écrire un commentaire