Il enfile son énorme bite black dans le cul de kenzie taylor - vidéo porno hd

16:01
161
08 mars 2023, mercredi

Et leur conclusion couronne les efforts des plus assidus : «Les preuves suggèrent que la fréquence de l’éjaculation peut être inversement liée au risque de cancer de la prostate (PCa), une maladie pour laquelle peu de facteurs de risque modifiables ont été identifiés.» En clair : non seulement éjaculer fréquemment est une bonne pratique de prévention du cancer de la prostate mais en plus, c’est à peu près la seule prévention efficace identifiée à l’heure actuelle. Car si l’on sait aussi de longue date que l’exercice onaniste génère de nombreux effets bénéfiques pour la santé, la science le confirme sans cesse : d’après une dernière étude des prestigieuses universités américaines de Boston et Harvard, éjaculer au moins 21 fois par mois réduirait d’un tiers le risque de développer un cancer de la prostate.

Écrire un commentaire